samedi 26 janvier 2008

LA CONTRACEPTION

I Historique

1964 : arrivé en force de la pilule
1973 : loi Weil adopté en 75 sur IVG.

II Les méthodes naturelles

1) Retrait du coït interrompu
2) Surveillance des T°
3) Abstinence périodique ( du 16 au 21ème jours avant les règles ).
4) Méthode Billings ( auto surveillance de la glaire, du col et de la T° )

III La mécanique

1) Le préservatif
2) Le préservatif féminin
3) Le diaphragme
Cupule en caoutchouc reposé sur un anneau métallique souple, de taille variable et associé à des harems de spermicides.
4) La cape cervicale
Plus petit que le diaphragme mais avec la même utilisation des spermicides.

IV Le stérilet

Plastique recouvert d’un fil de cuivre que l’on place par poussée dans l’utérus ; en forme de T ( existe 36 formes ).
Condition de pose : par med, dans les 3 1er jours qui suivent les règles.
Contre indication : grossesse suspecté ou confirmé, malformation ou déformation de l’utérus, cancer du col, infection de l’appareil génitale sup. Femme ayant des pbs card ou d’allergie au cuivre. Troubles de la coa.
Durée après la pose : 3 à 5 ans.
Contre indication relative : la multiparité, les femmes anémiques chroniquement et les atcd de GEU.
Mode d’action du DIV : réaction inf au niv de la muqueuse utérine et de la glaire cervicale qui est – abondante et donc – favorable. De plus il réduit la motilité vers les trompes. Le cuivre à la particularité d’être un bactéricide en plus de perturber la motilité des spermato.
Inconvénients : règles +++ et + longues et douloureuses. Ttt = MIRENA®. Peut y avoir une expulsion spontanée pendant les règles avec des douleurs pelviennes. Douleur au moment de la pose ( antispasmodique ).
Conseil à donner = pas laisser de tampon + de 4h car peut être sensible. Surveiller le stérilet tout les 6 mois et consult en cas de pertes anormales. Eviter l’aspirine.


V Contraception locale chimique

PA qui agit sur la membrane du spermato.
Les – chers = ovules, se mettent dans le fond du vagin et fondent en propageant le PA
Crèmes spermicides = en tube avec dosage, tapisse les parois du vagin et empêche la progression des spermato.
Tampons enduits de spermicides = dans fond du vagin devant le col peut être efficace 24h. Pour les patients ayant un utérus rétro versé. Déconseillé pendant la grossesse et ne pas garder plus de 24h.

VI Implants

IMPLANON®, sur face interne du bras au moyen d’un injecteur après anesthésie locale ( entre J1 et J5 après les règles ). Efficace 3 ans, c’est un tube contenant des progestatives, long de 4cm sur 2mm.
Inconvénient : métrorragie pendant les 3 1er mois ou aménorrhée. Coût 138eur15.
Contre indication : patho hépatique sévère et chronique, si patho thrombotique évolutive.

VII Contraception hormonale orale

1) Oestro-progestative

Mécanisme d’action : action hypothalamique et hypophysaire entraînant une diminution de la sécrétion de FSH et LH ( sans pic ovulatoire ). Dons l’action ovarienne va chuter et mutation folliculaire donc pas ovulation. Rend abdo impropre à une nidation. Action au niveau de la glaire cervicale qui devient hostile aux spermato.
Ils sont classés en fonction de la dose qu’ils contiennent.
Mini dosées = inf ou égale à 35γ d’œstrogène. Monophasique = DIARE 35®, LYDEANE®. Biphasique = 2 sortes de pilules. Triphasique = trioediale.
Contre indication : cardiovasculaire, HTA sévère, atcd thromboembolique, patho cancéreuse, hormonaux dépendants, obésité morbide, atcd d’ictère de la grossesse et insuff hépatique.

2) Progestative

Aucun commentaire:

Recherche

Google