samedi 26 janvier 2008

LE CYCLE MENSTRUEL

I - INTRODUCTION.
Ä De la puberté à la ménopause, la femme est soumise à une suite de cycles d'environ 28 jours qui affectent tout l'appareil génital féminin et l'axe hypothalamo-hypophysaire.
Ä On distingue.
F La phase folliculaire ou œstrogènique du 1er au 14eme jour du cycle et l'ovulation.
F Et pour finir la phase lutéale (phase progestative) de l'ovulation jusqu'au 28eme jour du cycle. Cette phase est toujours de 14 jours.
Ä Le 1er jour des règles est considéré comme le 1er jour du cycle.


II - CYCLE AU NIVEAU DES OVAIRES.
Ä La maturation folliculaire.
F Un seul follicule arrive à maturation complète pour donner un follicule de De Graaf.
F L'ovocyte au premier jour du cycle augmente de volume. Quand les cellules folliculeuses se multiplient pour former autour de lui une couche unique appelée granulosa, celles-ci se creusent d'une cavité appelée antrum.
F Le tissu ovarien qui entoure le follicule se différentie en deux enveloppes: la thèque interne et la thèque externe.
F La thèque externe est purement protectrice.
F La thèque interne secrète les hormones œstrogèniques qui sont responsables des modifications du vagin et de l'utérus.
F Cette maturation est sous la dépendance de l'hormone hypophysaire: la F.S.H.

Ä L'ovulation.
F C'est la ponte ovulaire qui se produit au 14eme jour d'un cycle de 28 jours. Cette ovulation se fait en deux temps.
ü Rupture de la paroi du follicule de De Graaf.
ü Expulsion de l'ovule. Ce phénomène est sous la dépendance d'un pic de sécrétion de l'hormone hypophysaire L.H.

Ä Stade lutéal.
F Le follicule rompu se rétracte et se comble. Ses cellules se chargent de graisses et l'ensemble prend un aspect pigmenté: le corps jaune.
F Quand l'ovule n'est pas fécondé.
ü Le corps jaune s'atrophie ne laissant après lui qu'une trace cicatricielle à la surface de l'ovaire (le corps jaune périodique) dont l'enveloppe est terminée au 28eme jour. Le corps jaune sécrète des œstrogènes et surtout la progestérone.
F Quand l'ovule est fécondé.
ü Le corps jaune augmente de volume. C'est le corps jaune gestatif qui fonctionne pendant les trois premiers mois de la grossesse. Il sécrète une grande quantité d'hormones: les œstrogènes et la progestérone pendant la grossesse.


III - CYCLE HORMONAL OVARIEN.
Ä Les œstrogènes.
F Du 1er au 14eme jour du cycle, l'ovaire secrète les œstrogènes sous l'action des hormones hypophysaires (la F.S.H.) qui provoque la maturation du follicule.
F L'hypophyse secrète la L.H. et la F.S.H. sous l'action d'une hormone hypothalamique: la L.H.R.H.
F Dans les jours précédents l'ovulation, il y a une concentration sanguine importante d'œstrogènes dont le rétro contrôle négatif sur la sécrétion de F.S.H. qui chute entraînant une baisse des œstrogènes pendant le reste du cycle.
F Beaucoup d'œstrogènes entraînent un rétro contrôle positif sur l'hypophyse en favorisant une importante sécrétion de L.H. avant l'ovulation.
F Rôle des œstrogènes.
ü Ils ont une action trophique sur la muqueuse vaginale, la vulve, la muqueuse utérine et les seins.
ü Sécrétion de la glaire cervicale pré-ovulatoire qui devient filante, cristalline sur une lame de verre pour les frottis. Elle est perméable aux spermatozoïdes.
ü Ouverture du col utérin en phase ovulatoire pour favoriser la montée des spermatozoïdes.
ü Développement de la morphologie féminine et la pilosité pubienne.
ü Actions sur le métabolisme.
w Rétention hydro-sodée.
w Fixation du calcium sur la trame osseuse.

Ä La progestérone.
F Elle est sécrétée dans les 14 derniers jours du cycle.
F Elle est fabriquée par les cellules du corps jaune.
F Elle est sous la dépendance de L.H. hypophysaire.
F Le taux important de la progestérone exerce un rétro contrôle négatif sur l'axe hypothalamo-hypophysaire.
F Le taux de progestérone chute en fin de cycle s'il n'y a pas de fécondation.
F Rôle de la progestérone.
ü C'est la préparation de la muqueuse utérine à la nidation.
ü C'est la fermeture du col utérin.
ü Epaississement de la glaire cervicale. Elle devient cassante, épaisse et imperméable aux spermatozoïdes.
ü Effet hyperthermique léger après l'ovulation.



Ä Les androgènes.
F Les cellules du tissu conjonctif des ovaires sécrètent une faible quantité d'androgènes participants au caractère sexuel secondaire avec les androgènes d'origines cortico-surénaliennes.


IV - CYCLE TISSULAIRE UTERIN.
Ä Les règles.
F Durant le cycle, la muqueuse utérine subit des modifications morphologiques sous l'action des hormones œstrogèniques et de la progestérone. Ceci a pour but de préparer l'endomètre à l'éventuelle nidation de l'œuf.
F Les règles (les menstrues) du 1er au 14eme jour du cycle, c'est la décoination hémorragique superficielle de l'endomètre qui survient quand le corps jaune disparaît et une nouvelle muqueuse se reforme prête à la nidation.

Ä La période pré-ovulatoire.
F Du 4eme jour du cycle jusqu'à l'ovulation, c'est la phase proliférative due à l'augmentation du taux d'œstrogènes pendant la phase folliculaire ovarienne. L'endomètre se répare et prolifère.

Ä La période post ovulatoire.
F La muqueuse utérine s'épaissit.
F Les glandes présentes dans l'épaississement de l'endomètre se multiplient, s'allongent, se contournent et les vaisseaux sanguins foisonnent. On parle alors de dentelle utérine.
F S'il n'y a pas de fécondation, le corps jaune disparaît. Il y a une chute de la progestérone et des œstrogènes ce qui aboutit à la décoination de la muqueuse, ce sont les règles.
Ä Le cycle thermique.
F La phase folliculaire:
ü La température est inférieure à 37°c.

F La phase lutéale:
ü 12 à 14 heures après l'ovulation sous la dépendance de la progestérone sécrétée par le corps jaune.
ü La température s'élève à 37,4°c et reste en plateau jusqu'aux règles.

Aucun commentaire:

Recherche

Google