dimanche 27 janvier 2008

LE METABOLISME PHOSPHOCALCIQUE

i - rappel sur le tissu osseux

1) Tous les os de notre squelette comportent deux parties :

a) Une partie centrale qui est constituée d'os spongieux :
· Structure en nid d’abeille.
· Os fragile et friable
· Riche en cellules conjonctives, cellules adipeuses et cellules de la lignée sanguine
· Résistance faible en cas de fracture
· Il s'écrase facilement

b) Une partie périphérique : l'os compact
· Dense
· Résistant
· Assure la rigidité de l'ensemble du squelette

2) Structure d'un os long

La vascularisation de l'os permet de le minéraliser et assure sa croissance.
Les os longs sont très vascularisés.
L'hématome successif à une fracture du fémur peut contenir jusqu'à 1 litre de sang.

Voir schéma

3) Composition de l'os

· Calcium : 36%
· Phosphore : 54%
· Magnésium : 0,6%
· Sodium (Na+) : 0,8%
· Potassium (K+) : 0,15%
· Eau : 2,33%
· CO3– : 7,5%

Le tissu osseux est composé de cellules.
Trois sortes de cellules :

a) Les ostéoblastes
Situés à la périphérie de l'os.
Ils reconstruisent les zones qui ont été érodées ou blessées.
Ils reminéralisent l'os.

b) Les ostéoclastes
Ils déminéralisent l'os.

c) Les ostéocytes
Ce sont des ostéoblastes plus âgés.
Leur rôle est mal connu.

Système de construction et de destruction permanente de l'os qui s'équilibre parfaitement dans des conditions normales.

L'os est constitué de lamelles osseuses.
Ostéoblastes et ostéoclastes se répartissent le long de ces lamelles.
Ils sont aidés dans leur action par des hormones.


2 - L’équilibre phosphocalcique

La quasi totalité du calcium et du phosphore est contenue dans le squelette.
Une petite partie circule dans le sang : mesure = calcémie.
Homme moyen de 70 kg :
· 1000 g de calcium
· 700 g de phosphate

Le sang a une teneur remarquablement constante en calcium.
De toutes petites variations peuvent avoir des répercussions très graves.

La calcémie normale est une constante : 2,5 mmol/l.
L'hypercalcémie en particulier peut être mortelle (dépend des individus).

Le calcium sanguin se répartit en deux fractions :

n Sous forme de sels ou de bicarbonate : forme libreCes deux formes là sont ionisées.Elles sont ultrafiltrables par le rein.Elles se dosent dans les urines par la calciurie.

n Forme liée aux protéines du plasma, et en particulier à l'albumineElle est transportée par l'albumine.


3 - Le cycle du calcium et du phosphore dans l'organisme

1) Le cycle du calcium

a) Les besoins varient en fonction :
· De l'âge
· Du sexe
· Des conditions physiologiques : grossesse, allaitement, croissance

Pour l'adulte moyen : entre 0,6 et 1 g/jour.
Pour la femme enceinte : 1,5 g/jour
Pour l'enfant : 1 g/jour

b) Les apports
Sources alimentaires :
· Laitages
· Fruits secs
· Crustacés

c) L'absorption du calcium
Elle se fait tout le long du tube digestif.
Les ions calcium passent la barrière intestinale.
C'est une absorption passive.

Il existe une absorption active qui va réguler le taux de calcium dans le sang.
Elle se fait exclusivement au niveau du duodénum.
C'est à ce niveau qu'est régulée la calcémie.

d) Régulation
La régulation de l'absorption calcique est sous la dépendance de la vitamine D (Cholécalciférol).
L'absorption duodénale du calcium est augmentée par la vitamine D.
D'autres substances augmentent cette absorption :
· Les oestrogènes (hormones sexuelles)
· Les hormones de croissance
· La grossesse
Mais c'est la vitamine D qui régule.

2) Le cycle du phosphore : ions phosphates

a) Besoins quotidiens :
· Chez l'adulte : 1,5 g/jour
· Femme enceinte : 2 g

b) L'absorption
Elle se fait tout le long de l'intestin.
Elle est également régulée par la vitamine D.

3) Élimination du calcium et du phosphore

Elle est essentiellement urinaire.
Forme ionisée.
Calciurie.
Élimination fécale.
Par la sudation : élimination sudorale.
Par allaitement.


4 - Régulation hormonale de la calcémie

La régulation de la calcémie dépend de 3 organes et de 3 hormones

a) Les trois organes
· Le tube digestif
· Le rein
· L'os

b) Les trois hormones
· Parathormone (PTH)
· Calcitonine
· Métabolite actif de la vitamine D

n La parathormoneElle est sécrétée par les cellules principales des parathyroïdes.Elle est hypercalcémiante : elle augmente la calcémie si besoin est.Parallèlement, elle diminue le phosphore.

n La calcitonineElle est sécrétée par les cellules C de la thyroïdes.Elle hypocalcémiante.

n La vitamine D (métabolite actif)Elle provient de la photosynthèse cutanée, à partir des UV.Les besoins quotidiens de vitamine D sont de 400 à 800 UI par jour.Pour un adulte : 100 UI/j.On la trouve dans les huiles de foie de poisson.L'apport alimentaire est très faible.Action hypercalcémiante.


5 - Cycle de la vitamine “D” dans l'organisme

1) activation de la vitamine “D”

La vitamine D, ou cholécalciférol est apportée par photosynthèse ou absorption alimentaire.
Elle n'est pas active quand elle est absorbée.
Pour devenir active, elle doit subir des transformations au niveau du foie et des reins.

Par le sang, elle arrive au foie.
Elle subit une hydroxylation et devient : 25 OH cholécalciférol.
Elle repasse dans le sang et parvient au niveau des reins.
Deuxième hydroxylation.
25 OH - Vitamine D devient 1-25 (OH)2 - Vitamine D : métabolite actif de la vitamine D.

2) En cas d'hypocalcémie

Normale : 2,5 mmol/l – 1
Si on passe au dessous (exemple : 2 mmol/l)
Les parathyroïdes produisent de la parathormone (PTH).
Celle-ci stimule le rein pour produire de la vitamine D active.
Cette dernière va favoriser l'absorption du calcium par le duodénum et la calcémie va augmenter.
La calciurie va diminuer.

Mais la PTH va agir également au niveau des os par l'intermédiaire des ostéoclastes en libérant des ions calcium directement dans le sang.

3) En cas d'hypercalcémie

Mortelle : convulsions.
La thyroïde est stimulée par des récepteurs.
Ses cellules C sécrètent de la calcitonine.
Celle-ci va agir directement sur le rein en diminuant la résorption du calcium.
Elle favorise l’élimination par ultrafiltrage du calcium par les reins. La calciurie va augmenter.

Au niveau des os, elle va inclure le calcium dans le tissu osseux par l'intermédiaire des ostéoblastes.

Aucun commentaire:

Recherche

Google