dimanche 27 janvier 2008

UROLOGIE - NEPHROLOGIE : EXAMEN D’URINE

Examen capital pour le diagnostic des infections urinaire.
L’urine est normalement stérile, et la présence de germes dans la vessie correspond soit :
· À une infection authentique
· À une contamination pendant ou après le prélèvement


I - recueil correct d’urine

1) Le recueil

a) Par ponction sus-pubienne
Exceptionnel : nourrisson, sujets comateux.

b) Méthode habituelle
Recueil au milieu de la miction, après lavage soigneux :
· Du méat urétral chez l’homme
· De la région périnéale chez la femme : savon et rinçage à l’eau stérile

2) L’ECBU

Se fait sur des urines fraîches recueillies de préférence sur les urines du matin.

a) Étude bactériologique
· Nombre de germes > 100 000 : infection quasi certaine
· Nombre de germes < 10 000 : contamination vraisemblable

Cas intermédiaire : résultat douteux, examens à refaire

Le germe doit être identifié.
L’infections est généralement monomicrobienne.
La constatation d’une flore urinaire plurimicrobienne = très suspecte de contamination

Un antibiogramme de germe doit toujours être pratiqué

L’ECBU est l’élément essentiel pour le diagnostic de TBC urinaire (BK)

b) Étude cytologique
Effectuée directement sur de l’urine non centrifugée.
En cas d’infection, il y a plus de 100 000 leucocytes/ml

Leur absence permet d’éliminer une infection urinaire.
Leur augmentation (leucocyturie) sans germe signifie qu’un traitement ATB commencé les a décapités.
En l’absence de traitement on doit faire une recherche de BK.

Aucun commentaire:

Recherche

Google