dimanche 27 janvier 2008

UROLOGIE - NÉPHROLOGIE : LES SIGNES URINAIRES

Seront systématiquement recherchés par l’interrogatoire.

I - La diurèse

Varie chez le sujet normal en fonction :
· Des habitudes de boisson
· Du régime alimentaire
· Des conditions climatiques
· Du poids du sujet

a) La polyurie
Volume urinaire compris entre 3 et 5 litres /24 heures.

b) L’oligurie
Volumes compris entre 300 et 500 ml/24h.

c) L’anurie
Diurèse nulle.


Ii - les troubles mictionnels

n Dysurie : le malade urine mal
n Pollakiurie : le malade urine trop souvent de petites quantités
n Rétention complète, incomplète : le malade ne peut vider sa vessie
n Incontinence : le malade ne contrôle pas ses mictions :
· D’effort
· Totale
· Permanente
· Énurésie


III - L’hématurie au sédiment urinaire

Émission d’urine sanglante qui peut être :

a) Microscopique
5000 hématies/mm3.
Les urines sont claires.
Néphrologique.

b) Macroscopique
300 000 hématies/mm3.
Les urines sont rouges.
Uro-néphrologique

L’étude du sédiment urinaire permet d’éliminer :
· Autres causes de coloration : médicaments, betteraves
· Hémoglobinurie : hémolyse et accident transfusionnel
· Myoglobinurie : rhabdomyolyse
· Sang d’origine génitale chez la femme : problème d’origine gynécologique

IV - examens complémentaires

A - urographie intraveineuse (UIV)

Cliché avant pendant et après la miction.

Contre-indications :
· Insuffisance rénale très avancée
· Allergie à l’iode
· Grossesse
· Diabète (relative) risque d’insuffisance rénale donc bien réhydrater le patient
· Myélome : formation de cylindres dus à l’iode qui vont boucher les canaux rénaux

B - échographie


C - ASP


D - Recherche d’une protéinurie

· Bandelette urinaire
· Dosage de la protéinurie des 24 heures

Cela signifie qu’il a une atteinte glomérulaire.
Patient nécessitant une prise en charge néphrologique.

E - ponction biopsie rénale

1) Chez l’adulte

Systématiquement une ponction biopsie pour savoir qu’elle pathologie glomérulaire est présente.
· En salle
· Sous anesthésie locale à la Xylocaïne
· Décubitus ventral
· On prend le rein gauche
· Repérage échographique
· Crotte que l’on regarde au microscope et on sait la pathologie

2) chez l’enfant

Quand la protéinurie très importante > 3g/24h + hypoalbuminémie : syndrome néphrotique avec œdèmes des membres inférieurs.

On traite l’enfant par corticothérapie, sauf si l’enfant est corticodépendant.

On ne fait pas d’emblée une biopsie rénale.

3) Contres indications de la biopsie rénale

· Troubles de l’hémostase
· HTA ne pas biopser si TA > 14/8

f - Cystoscopie

Pour préciser l’origine urétro-prostatique, vésicale ou rénale de l’hématurie.


V - Clinique

A - Pyurie

Présence de pus dans les urines : leucocytes altérés
· Microbienne
· Amicrobienne

B - Douleur

Il n’y a pas de signes cliniques spécifiques à la pathologie urinaire.


VI - Examens cliniques

a) Palpation des fosses lombaires
Recherche d’un gros rein ou d’une douleur provoquée : lithiase.

b) Palpation et percussion de l’hypogastre
À la recherche d’un globe vésical.

c) Toucher rectal
Exploration de la prostate.

Aucun commentaire:

Recherche

Google