samedi 26 janvier 2008

L'APPAREIL TÉGUMENTAIRE

Objectifs:

1) Définir l'appareil tégumentaire.
2) Citer les éléments composant l'appareil tégumentaire.
3) Expliquer les éléments.
4) Annoter le schéma de la peau.
5) Décrire les différentes fonctions de la peau.
6) Citer les couches de l'épiderme
7) Expliquer le rôle de la peau dans la thermorégulation.
8) Décrire les effets du vieillissement sur l'appareil tégumentaire.

Plan du cours:

I - GÉNÉRALITÉS

II - DÉFINITION

III - ASPECTS EXTÉRIEURS DE LA PEAU
A - Coloration
B - Épaisseur
C - Surface
D - Poids

IV - LES FONCTIONS DE LA PEAU
A - Maintien de la température corporelle
B - Protection
C - La perception des stimulis
D - L'excrétion
E - Synthèse de la vitamine D
F - Immunité

V - LA STRUCTURE DE LA PEAU
A - L'épiderme
B - Le derme
C - L'hypoderme
D - Les vaisseaux sanguins
E - Les lymphatiques

VI - LES STRUCTURES DÉRIVÉES DE LA PEAU
A - Les poils
B - Les glandes
1) Glandes sébacées
2) Glandes sudoripares
3) Glandes cérumineuses
C - Les ongles

VII - L'HOMÉOSTASIE

VIII - LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL TÉGUMENTAIRE


I - GÉNÉRALITÉS

Un organe est un ensemble de tissus effectuant une tâche particulière.
Un système est un groupe d'organes ayant une structure analogue.
Un appareil est un groupe d'organes travaillant ensemble, pour effectuer des tâches spécialisées.
La peau et les structures qui en dérivent (cheveux, ongles, glandes et certains récepteurs spécialisés, constituent l'appareil tégumentaire.


II - DÉFINITION

La peau est un organe unique et complexe aux fonctions variées.
C'est l'enveloppe extérieure de notre corps.
Elle se continue, au niveau des orifices naturels, par les muqueuses qui tapissent les cavités orificielles.
La dermatologie est la branche de la médecine qui étudie les troubles de la peau.


III - ASPECT EXTÉRIEUR DE LA PEAU

1) LA COLORATION

Elle dépend de plusieurs facteurs:
. exposition au soleil et à l'air
. ethnie
. prise de certains médicaments
. atteinte d'une pathologie (ictère, cyanose...)
. elle est due également à un pigment appelé mélanine, pigment de l'épiderme

La mélanine est synthétisée dans des cellules appelées mélanocytes.
La coloration de la peau dépend de la quantité de pigments que les mélanocytes produisent et dispersent.
L'incapacité de produire de la mélanine donne l'albinisme:
. peau et cheveux blancs ou roux, yeux fragiles à la lumière.

Autre pigment de la peau: la carotène.
C'est un pigment du derme qui donne une couleur orangée.

L'association de carotène et de mélanine donne la coloration.
Autre facteur de coloration de la peau: le sang.

C'est l'association de ces trois facteurs qui donne la couleur de peau de chaque individu.

2) L'ÉPAISSEUR

Elle varie selon l'âge et les parties du corps.
Elles est en moyenne de 2 mm.

3) LA SURFACE

Elle varie de 1,5 à 2 m2.
Elle est marquée par de nombreux sillons ou plis.

a) Les plis papillaires, fins et innombrables, qui forment au bout des doigts, les empreintes digitales.

b) Les plis de locomotion pour le mouvement et la flexion.

c) Les plis musculaires, déterminés par la contraction des fibres musculaires. Ils sont sous-jacents.

d) Les plis séniles: les rides.

4) LE POIDS

Environ 3kg pour un être humain.


IV - LES FONCTIONS DE LA PEAU

1) MAINTIEN DE LA TEMPÉRATURE CORPORELLE

En réaction à une température extérieure élevée, ou à un exercice épuisant, la production de sueur par les glandes sudoripares, aide à ramener la température corporelle à la normale.

2) PROTECTION

La peau constitue une barrière physique, qui protège les tissus sous-jacents et la déshydratation, des rayons ultraviolets, des invasions bactériennes et de tout ce qui est abrasion.

3) PERCEPTION DES STIMULIS

La peau contient de nombreuses terminaisons nerveuses et des récepteurs qui détectent les stimulis, qui peuvent être liés à la température, au toucher, à la pression et à la douleur.

4) L'EXCRÉTION

La peau excrète de petites quantités d'eau, de sel et de plusieurs composés organiques.

5) SYNTHESE DE LA VITAMINE D

6) L'IMMUNITÉ

Elle est donnée par certaines cellules de l'épiderme.



V - LA STRUCTURE DE LA PEAU

Elle comprend 2 parties principales:

. L'épiderme, est la couche externe la plus mince. Il constitue l'épithélium.
. Le derme, constitué de tissu conjonctif.

. L'hypoderme, tissu sous-cutané, est constitué de tissu conjonctif lâche et de tissu adipeux.

A - L'ÉPIDERME

C'est l'épithélium pavimenteux stratifié. Il n'est pas parcouru de vaisseaux sanguins ou lymphatiques.

1) QUATRE TYPES DE CELLULES

a) Les kératinocytes
Ce sont les plus abondantes (85%). Elles produisent de la kératine, protégeant et participant à l'immunité.

b) Les mélanocytes
Ils produisent de la mélanine, responsable de la coloration de la peau. (5%)

c) Les cellules de Langerhans
Elles proviennent de la moelle osseuse et qui envahissent l'épiderme et les autres endroits (où se trouve de l'épithélium pavimenteux stratifié). Elles participent elles aussi à l'immunité. (10%)

d) Les cellules de Granstein
Qui participent également à l'immunité.

2) QUATRE OU CINQ COUCHES DE CELLULES

Il est composé, presque partout, de 4 couches, sauf, dans les régions les plus exposées à la friction:
. les paumes de la main,
. les plantes des pieds.
En partant de la plus profonde:

a) Le stratum géminativum, ou couche basale
Couche unique de cellules cubiques ou cylindriques. Cellules souches.
Elle est capable de se diviser constamment. A mesure que les cellules se multiplient, elles montent à la surface et s'intègrent aux couches les moins profondes.

b) Le stratum spinosum, ou couche épineuse
On l'appelle aussi la couche de Malpighi.
Elle contient 3 à 15 rangées de cellules polyédriques.
Elle peut avoir une structure épineuse.

c) Le stratum granulosum
C'est une couche granuleuse. Comporte 1 à 5 rangs de cellules aplaties.
Elle contient des colorants, dont la kératohyaline.
Elle intervient dans la première étape de la formation de la kératine, qui est une scléroprotéine.

d) Le stratum lucidum, ou couche claire
Transparente, on la trouve dans la peau épaisse des paumes des mains et des plantes des pieds.
Elle est absente de la peau mince, couverte de poils.

e) Le stratum cornéum, ou couche cornée
Elle comprend 25 à 30 rangées de cellules mortes aplaties, sans noyau, remplies de kératine, constamment éliminées mais remplacées.
C'est une barrière efficace contre la lumière, les bactéries et un grand nombre de produits chimiques.

B - LE DERME

Il est constitué de tissu conjonctif qui contient des fibres collagènes et élastiques.
Il est très épais au niveau de la paume des mains et de la plante des pieds.
Il est très mince au niveau des paupières, du pénis et du scrotum.
Il contient un grand nombre de vaisseaux sanguins, de nerfs, de glandes et de follicules pileux.

On y trouve différentes couches:

a) La couche papillaire, ou derme superficiel
Tissu conjonctif lâche contenant des fibres élastiques minces.

b) La couche réticulaire, ou derme moyen
Tissu conjonctif dense, contenant des faisceaux entrelacés de fibres collagènes et de grosses fibres élastiques. Elle détermine l'épaisseur de la peau.

c) Le derme profond
Il est constitué de fibres collagènes qui permettent l'ancrage du derme dans l'hypoderme.

Les espaces entre les fibres sont occupés par de petites quantités de tissus adipeux, de follicules pileux, de nerfs, de glandes sébacées et des canaux des glandes sudoripares.

La combinaison de fibres collagènes et de fibres élastiques donne à la peau: force, extensibilité et élasticité.
Les vergetures sont de petites déchirures qui surviennent durant un étirement extrême. Apparition de filets rougeâtres, puis blanchâtres. Elles se situent à différents endroits du corps (ventre, fesses, poitrine...)

C - L'HYPODERME

Il est constitué de lobules graisseux.Il est pénétré par de gros vaisseaux et des troncs nerveux.
Il contient des terminaisons nerveuses, dont les corpuscules de Pacini et les corpuscules lamellaires.

D - LES VAISSEAUX SANGUINS

Ils comprennent les artères, les veines et les capillaires. Ils sont abondants et de faible calibre.

E - LES VAISSEAUX LYMPHATIQUES

Ils prennent leur origine dans les papilles dermiques qui se trouvent dans les couches papillaires.
La lymphe est un dérivé du sang de couleur claire.



VI - LES STRUCTURES DÉRIVÉES DE LA PEAU

Les structures dérivées de la peau se développent à partir de l'épiderme embryonnaire.
Ce sont les poils, les cheveux, les glandes et les ongles.
Ces structures servent:
. à protéger le corps (poils, cheveux, ongles),
. à régler la température corporelle (glandes sudoripares).

A - LES POILS

1) DÉFINITION

Ce sont des excroissances de l'épiderme distribuées sur la surface du corps.
Leur rôle est de protéger l'organisme, mais cette protection est limitée.
Les cheveux peuvent protéger le cuir chevelu de petits traumatismes et des rayons solaires.
Les sourcils et les cils protègent les yeux de certains corps étrangers.
Les poils des narines et des conduits auditifs externes protègent de la poussière et des insectes.

2) STRUCTURE

Chaque poil comprend:

a) une tige qui est la portion superficielle qui se projette à la surface de la peau,

b) une racine: la portion qui pénètre le derme et parfois l'hypoderme.

c) autour de la racine se trouve le follicule pileux: petit sac qui entoure le poil, formé de 2 gaines, externe et interne, ressemblant à un bulbe d'oignon.

Chez l'adulte, la perte normale de poils se situe entre 70 et 100 par jour.
Elle est plus importante chez la femme enceinte.
Un stress important, un régime alimentaire, une forte fièvre peuvent entraîner une perte plus importante.
La substance qui élimine les poils s'appelle un dépilatoire.
L'épilation peut également se faire par électrolyse.
Egalement associées aux poils, sont les glandes sébacées, ainsi qu'un faisceau de muscles lisses, appelés muscles arrecteurs ou horripilateurs.
L'alopécie est la perte des cheveux.

B - LES GLANDES

1) LES GLANDES SÉBACÉES

Elles sont reliées aux follicules pileux.
Ce sont de petites glandes qui se situent dans la plupart des régions du tronc et des membres.
Elles sont plus nombreuses dans la région des seins et de la partie supérieure de la poitrine.
La glande sébacée sécrète une substance huileuse: le sébum.
Ce sébum va empêcher les poils de sécher et de se casser.
Il forme une pellicule de protection du poil et de la peau qu'il maintient douce et souple.
Il inhibe la croissance de certaines bactéries.
L'excès de sébum donne naissance aux comédons (points noirs).
Il peut également favoriser l'apparition de boutons comme les furoncles

2) LES GLANDES SUDORIPARES

Il en existe de 2 types:

a) les glandes apocrines
Elles fonctionnent principalement lors de la puberté. Elles ont une sécrétion plus visqueuse.
Elles sont principalement situées au niveau des aisselles, de la région pubienne et de la région pigmentée des seins, qu'on appelle les aréoles.
Ce sont des glandes tubulaires simples.
La portion sécrétrice se situe dans le derme. Le canal excréteur débouche dans les follécules pileux.

b) les glandes écrines
Elles fonctionnent toute la vie.
Elles produisent une sécrétion plus aqueuse.
Elles sont situées sur toute la surface de la peau, sauf au niveau des lèvres, des ongles, des orteils, du pavillon de l'oreille, du pénis.
Elles sont beaucoup plus nombreuses au niveau des plantes des pieds et des paumes des mains.
La portion sécrétrice de ces glandes est située dans l'hypoderme et le canal excréteur va se projeter à travers le derme et l'épiderme.
La substance sécrétée s'appelle la sueur. La sueur permet de maintenir la température corporelle et d'éliminer les déchets.

3) LES GLANDES CÉRUMINEUSES

Elles produisent le cérumen conjointement avec les glandes sébacées.
Elles sont situées dans le conduit auditif externe.
Elles produisent avec les poils une barrière contre les corps étrangers.

C - LES ONGLES

Ce sont des cellules dures et kératinisées de l'épiderme.
Elles forment un revêtement transparent et solide sur la face dorsale des extrémités des doigts.
L'ongle s'allonge d'environ 1mm par semaine.
Les ongles des orteils poussent plus lentement que ceux des mains.
L'ongle aide à saisir de petits objets et à les manipuler.
Il est composé d'un corps (la portion visible) et d'une racine (invisible).
La petite partie blanchâtre et claire à la base de la partie visible, s'appelle la lunule.
La peau blanche qui entoure et tient l'ongle s'appelle la cuticule.



VII - L'HOMÉOSTASIE

C'est le maintien de la température corporelle de la peau.
L'être humain est un homéotherme: quand il est en bonne santé, sa température est constante.
Rôle de la peau dans le maintien de l'homéostasie de la température corporelle



VIII - LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL TÉGUMENTAIRE

La peau vieillit constamment.
Les fibres collagènes deviennent plus rigides, elles s'épaississent, s'effilochent, s'agglutinent.
Cela va donner les rides.
La production des glandes sébacées va diminuer car elles s'atrophient. La peau va devenir plus sèche.
Les effets de vieillissement de la peau apparaissent environ à partir de 50 ans.
Apparition de taches. La peau devient plus flasque. Les cheveux blanchissent.

Aucun commentaire:

Recherche

Google