samedi 26 janvier 2008

Les examens isotopiques

I) Scintigraphie

Il faut un consentement éclairé et écrit du patient. Ces examens se déroulent en service de médecine nucléaire.
Définition : C’est l’injection par IV d’un marqueur radio- actif ou isotope de vie brève. Ce marqueur est véhiculé par voie sanguine et il va se fixer soit sélectivement sur le myocarde (= scintigraphie myocardique) soit dans le secteur vasculaire (= angioscintigraphie).
La radioactivité est ensuite enregistré sur une gamma caméra relié à un ordinateur.

1) Scintigraphie myocardique au Thallium 201
a) Principe et déroulement

Le thallium est très faiblement radioactif. Quand il est injecté par voie IV, il se répartit au niveau de nombreux organes et dans le muscle cardiaque. La distribution du Thallium aux cellules myocardiques est sous la dépendance du réseau coronaire et l’image myocardique obtenue sera le reflet de la vascularisation locale.
En cas de sténose des coronaires, on constatera une hypofixation du marqueur en regard d’une ischémie ou d’une zone nécrosée (= trou de fixation).
Cet examen peut être effectué au repos mais aussi lors d’un effort. Dans ce cas, le patient est perfusé et va réaliser un test d’effort sur une bicyclette sous le contrôle d’un ECG.
Puis, on réalise l’injection du Thallium avant la fin de l’effort. On effectue un premier enregistrement de la répartition de l’isotope et ca dure environ 20mn. 4h après, on fait un deuxième enregistrement mais de repos (= enregistrement de redistribution) et on compare les deux séries de clichés.
Il peut apparaître des traces d’hypofixation sur les deux séries de cliché ou uniquement sur celui de l’effort.
Dans certains cas il y a une contre indication au test d’effort, on injecte alors de la Persantine qui provoque une vaso- dilatation des coronaires et donc une accélération de la FC.

b) Indications
Quand on sait qu’une personne a fait un infarctus du myocarde (IDM), on fait un bilan post- infarctus au minimum 5 jours après l’IDM.
Recherche de sténose coronaire significative
Cet examen est fait dans le bilan pré- opératoire avant le remplacement valvulaire et après la chir cardiaque.
Les anévrismes au niveau des coronaires (hyperfixation).

2) L’angioscintigraphie cavitaire (=fraction d’ejection)

C’est l’opacification des artères et ça permet de mesurer la fraction d’éjection isotopique ventriculaire.

a) Principe

Injection d’un marqueur isotopique par voie IV (= Technetium 99). Il se fixe sur les GR et marque le sang circulant. La gamma caméra va photographier les ventricules en systole et en diastole, et elle va calculer la variation du volume sanguin en fonction de l’intensité de la radioactivité émise en %, du volume ejecté (normale +ou- 60 à 70%), de la fraction du ventricule gauche.

b) Indication

En post infarctus du myocarde
Insuffisance cardiaque
Avant une chirurgie cardiaque, voire une greffe cardiaque.

II) Angiographies

VOIR SUITE DU COURS SUR LES ANGIOGRAPHIES.

Aucun commentaire:

Recherche

Google