samedi 26 janvier 2008

RELATIONS MERE/ ENFANT

I) Désir de grossesse/ désir d’enfant

Il introduit une première triangulation : homme, femme, enfant
L’enfant accède à son identité ≈ 18 mois

Le désir est devenu un vouloir dans les années 80. Le plaisir est la seule raison de l’acte sexuel. Aucune grossesse n’est le fait du hasard.
Il existe une large utilisation de contraceptifs mais beaucoup d’avortement.
« Je suis enceinte » = « J’attends un enfant ».
La grossesse intervient souvent pour remplacer ou combler un vide.

Derrière la maternité médicalisée, il y a une maternité psychique, qui entraîne des remaniements avec une identification/ séparation par rapport à sa propre mère.

L’instinct maternel : tendance primordiale qui chez toute femme normale est un désir de maternité et qui, une fois ce désir satisfait, incite la femme à veiller à la protection physique et morale des enfants.
L’instinct maternel ne vient pas de soi, certaines femmes ne l’auront jamais.

Remaniements psychiques de la grossesse :
maternité : -moment de repositionnement du sujet dans l’attente.
- dédoublement entre féminité et maternité.
- contradiction entre désir de vie et désir de mort.
La grossesse se développe entre la conception et l’accouchement.

Il existe un bébé idéal, certaines femmes rejettent le bébé réel.
L’enfant à naître remet en cause des identités oedipiennes et pré- oedipiennes à sa propre mère. Si il manque le support d’une bonne image maternelle, devenir à son tour mère sera difficile et pourra déclencher des conflits entre la future maman et sa propre mère.

La fille devient mère. Elle doit dépasser ses angoisses, prendre ses distances par rapport à sa propre mère.
Lors de la grossesse, le passé des couples à une répercussion importante.
Parler de grossesse à l’enfant pendant qu’on l’attend, lui donne une identité et permet de l’accueillir.
Grossesse = crise de personnalité
Naissance = - moment d’une vérité qui va être vue.
- mort du bébé imaginaire (Baby- blues) et acceptation du bébé réel.

Il existe des dépressions post- partum (2 à 3 mois après l’accouchement) = décompensation psychotique de la mère (hospitalisation ≈ 6mois).


II) Relation mère/ nouveau né

L’amour maternel est à construire. Le soutien des autres est important. Après la naissance, 2 courants s’articulent chez la mère :
- positif = réalisation d’un désir
Position maternelle renforcée, création lien mère/ enfant qui va de soi.
- négatif = dépressif, crise corporelle
Corps vidé, besoin de se rassurer sur son intégrité corporelle, inquiétudes par rapport aux capacités à être une bonne mère.

Développement, concept maternologie par Dr Delassus.
Bébé = éponge/ symptômes de sa mère.


III) Relation mère- enfant- père

Stade oral (≈ 0 à 6 mois)
Satisfaction des besoins physiologiques
Lien dans la relation = sein ou biberon
Pas de relation entre soi et non- soi
Plaisir auto- érotique dans la succion
Importance du contact pendant l’allaitement

Période de transit (≈ 6 à 24 mois)
Sevrage
Contact mère/ enfant est moins important
L’enfant prend conscience de l’existence de sa mère et fait le différence
Angoisse de la séparation et peur de l’étranger
Attachement à la mère
Apparition d’objet transitionnel (doudou) pour supporter la séparation avec sa mère
Apparition des premiers effets de plaisirs et de déplaisirs
Les expériences de manque vont pousser l’enfant vers l’autonomie
= stade du miroir = naissance du sujet et de l’identité de soi

Stade anal (= période de contrôle et de maîtrise de la propreté)
L’enfant se tourne vers les autres
Tout objet doit être manipulé, maîtrisé.
Vers 15- 18 mois, il contrôle un peu.

Stade urétral ou phalique (= 3ans)
Période d’affirmation de soi
Voyeurisme, exibitionnisme.

- Le garçon : soit fait comme si les filles n’existe pas
soit imagine sa mère différente
Il nie la castration.

- La fille : soit imagine que ça existe plus tard
soit adopte des attitudes masculines

Période des théories sexuelles infantiles sur la fécondation, angoisse de castration.

Complexe d’Oedipe (4- 7 ans)
L’amour pour parent du sexe opposé est exprimé. Période de cauchemards et de terreurs nocturnes.
Complexe d’Œdipe = Triangulation familiale
Interdit de l’inceste
Loi
Attirance pour le parent de l’autre sexe et sentiment de rivalité pour le parent de même sexe. La fille garde le même objet d’identité (mère) mais change d’objet d’amour (père).
Le garçon change d’objet d’identité (père) mais garde le même objet d’amour (mère).

L’identité = être une fille ou un garçon.

Aucun commentaire:

Recherche

Google